Archives du mot-clé exposition

Un cabinet de curiosités rétro-futuristes

Visible tout l’été 2019 sur le site de Transfert à Rezé (44), le cabinet de curiosités rétro-futuriste comprend une dizaine d’installations visibles à travers les vitres d’un bus à l’anglaise.

Extrait de la présentation de l’exposition sur le site de la Labomédia :

« En 2019, le Bus jaune a franchi une porte spatio-temporelle pour atterrir à Transfert. Dans cette autre futur dimensionnel, des futurotopies post-techno-capitaliste ont transformé radicalement notre rapport aux objets fabriqués et particulièrement à ce que l’on appelle le « numérique ».

La logique extractiviste, concurrentielle et inégalitaire du XXIème siècle a été abandonnée au profit d’une relation avec les autres êtres organiques et inorganiques de la planète basée sur la symbiose, la compréhension et l’empathie inter-espèce. Ainsi, on n’y trouve plus d’appareils fabriqués, les besoins du quotidien et les interactions avec les autres passent par des processus minéralo-télépatho-biologiques issus d’une entente réciproque entre minerais, bactéries, mycéliums, végétaux, insectes et animaux (dont les humains).

Pour la mémoire de l’humanité, le Bus jaune retrace de manière malicieuse, sous la forme d’un cabinet de curiosités, cet historique de nos interactions avec des technologies disparues. »


Initié par l’association PiNG, en collaboration avec l’association orléanaise la Labomédia.

Chateau 404 – Round 2

Invité par l’équipe des Chiens de la Classe du Chateau 404 à Metz pour exposer lors de la soirée de lancement de leur deuxième saison, j’y ai amené mes contemplations harmonographiques (l’harmonographes, le mobile d’harmonographes, le synthétiseur harmonographique) ainsi qu’une version à tube cathodique de Near Miss Harmony, judicieusement placée dans une petite cabane en bois bruitiste et conviviale.

Résidence à l’Université du Havre

Entre novembre 2017 et février 2018, j’ai eu la chance de passer quatre semaines en résidence à l’Université du Havre dans le cadre de l’installation d’un pendule de Foucault dans le hall de la bibliothèque universitaire.

Sur le même principe que Near Miss Harmony, j’ai développé un synthétiseur audiovisuelle inspiré de l’harmonographe, une machine à dessiner avec des pendules, dont j’ai également fabriqué une version physique.

L’exposition de restitution « Contemplations Harmonographiques » présentait également des impressions d’harmonographe en trois dimensions ainsi que des posters d’harmonographes simulés en différents formats.


Liens


Réseaux sociaux

Near Miss Harmony au Printemps de Bourges

« Near Miss Harmony » a été présenté au Printemps de Bourges dans le cadre d’uneexposition sur la lutherie numérique, à l’aimable invitation de la Labomédia.

« Near Miss Harmony » est une installation audiovisuelle inspirée du wondergraph et de la machine à dessiner les cycloids, sur un principe proche de celui du spirographe ou encore de l’harmonographe.

Near Miss Harmony au Printemps de Bourges from Lo Sylam on Vimeo.

Irbick à Made in Friche

Invité par Réso-nance à la Salle des Machinations, exposition de projets issus de fablab d’ici et d’ailleurs, dans le cadre du festival Made in Friche, « Machines », à la friche Belle de Mai, à Marseille, j’y ai apporté la lyre motorisée pour Irbick, fabriquée à Plateforme C.

Avec les copains de la Brutbox, on eut l’occasion de s’amuser à contrôler Irbick avec les capteurs de la Brutbox.

La veille, j’avais pu participer aux journées professionnels Fablab en PACA.

Dj Charles Cros

« Le phonographe à rouleaux est l’un des premiers dispositifs permettant d’enregistrer des sons et de les diffuser.

Inventé simultanément, durant l’année 1877, par le poète et inventeur français Charles Cros (sous le nom de «Paléophone») et par le célèbre ingénieur américain Thomas Edison. Il aura permis aux linguistes du début du vingtième siècle de réaliser les premières campagnes d’enregistrement de corpus oraux. Il est également l’ancêtre des gramophones à disque rotatif sur plateau, platines tourne-disques, lecteurs de Compact Disc®, MiniDisc® et autres Blu-ray® et est ainsi à l’origine de l’industrie du disque.

182 ans après l’invention du phonographe à rouleaux, cette installation permet au public d’expérimenter une autre innovation avant gardiste mais méconnue de Charles Cros : le stratching ou turntablism.

Cette pratique musicale aujourd’hui désuète, qui reste pratiquée par quelques nostalgiques, ne se développa en réalité que dans les années 1970, soit près d’un siècle après les premiers essais de Charles Cros, dont les compositions très expérimentales pour l’époque n’auront jamais réussi à séduire le public. »

Dans le cadre du Cabinet de Curiosité des Langues de France, projet de médiation décalé sur le corpus des langues de France, imaginé par la Labomedia et le Laboratoire Ligérien de Linguistique.

DJ Charles Cros from AAAR on Vimeo.

Voir le projet sur le site du cabinet de curiosités.
Voir les étapes de sa fabrication sur fablabo.

Festival D #2

Pour ma deuxième participation à Festival D, j’ai mis en oeuvre une idée qui me trottait dans la tête depuis un certain temps : réaliser un clône de papermodel export qui prendrait en compte l’épaisseur du matériaux.
Ça a donné plywoodexport.

Pour le festival, j’ai réalisé un buste de femme à facette.

J’y ai également présenté la boitenlin, l’étui de tuba wagnérien à facettes.