Un cabinet de curiosités rétro-futuristes

Visible tout l’été 2019 sur le site de Transfert à Rezé (44), le cabinet de curiosités retro-futuriste comprends un dizaine d’installation visibles à travers les vitres d’un bus anglais.

Extrait de la présentation de l’exposition sur le site de la Labomédia :

« En 2019, le Bus jaune a franchi une porte spatio-temporelle pour atterrir à Transfert. Dans cette autre futur dimensionnel, des futurotopies post-techno-capitaliste ont transformé radicalement notre rapport aux objets fabriqués et particulièrement à ce que l’on appelle le « numérique ».

La logique extractiviste, concurrentielle et inégalitaire du XXIème siècle a été abandonnée au profit d’une relation avec les autres êtres organiques et inorganiques de la planète basée sur la symbiose, la compréhension et l’empathie inter-espèce. Ainsi, on n’y trouve plus d’appareils fabriqués, les besoins du quotidien et les interactions avec les autres passent par des processus minéralo-télépatho-biologiques issus d’une entente réciproque entre minerais, bactéries, mycéliums, végétaux, insectes et animaux (dont les humains).

Pour la mémoire de l’humanité, le Bus jaune retrace de manière malicieuse, sous la forme d’un cabinet de curiosités, cet historique de nos interactions avec des technologies disparues. »


Initié par l’association PiNG, en collaboration avec l’association orléanaise la Labomédia.