Galeries

Un cabinet de curiosités rétro-futuristes

Visible tout l’été 2019 sur le site de Transfert à Rezé (44), le cabinet de curiosités rétro-futuriste comprend une dizaine d’installations visibles à travers les vitres d’un bus à l’anglaise.

Extrait de la présentation de l’exposition sur le site de la Labomédia :

« En 2019, le Bus jaune a franchi une porte spatio-temporelle pour atterrir à Transfert. Dans cette autre futur dimensionnel, des futurotopies post-techno-capitaliste ont transformé radicalement notre rapport aux objets fabriqués et particulièrement à ce que l’on appelle le « numérique ».

La logique extractiviste, concurrentielle et inégalitaire du XXIème siècle a été abandonnée au profit d’une relation avec les autres êtres organiques et inorganiques de la planète basée sur la symbiose, la compréhension et l’empathie inter-espèce. Ainsi, on n’y trouve plus d’appareils fabriqués, les besoins du quotidien et les interactions avec les autres passent par des processus minéralo-télépatho-biologiques issus d’une entente réciproque entre minerais, bactéries, mycéliums, végétaux, insectes et animaux (dont les humains).

Pour la mémoire de l’humanité, le Bus jaune retrace de manière malicieuse, sous la forme d’un cabinet de curiosités, cet historique de nos interactions avec des technologies disparues. »


Initié par l’association PiNG, en collaboration avec l’association orléanaise la Labomédia.

Wikifémia : La réseau des computer grrrls

Voir la version en ligne de l’application.

« Wikifémia, projet de Roberte la Rousse, regroupe une série de performances et d’installations basées sur des biographies de femmes remarquables telles qu’elles figurent dans Wikipédia. « 

Une application web de visualisation de donnée pour le collectif Roberte la Rousse. Manipulée en direct lors des performance du collectif et exposée dans le centre documentation de la Gaîté Lyrique pendant l’exposition « Computer Grrrls« , elle permet de naviguer entres les pages Wikipédia de femmes remarquables concernant un sujet ou une thématique choisie.

Chateau 404 – Round 2

Invité par l’équipe des Chiens de la Classe du Chateau 404 à Metz pour exposer lors de la soirée de lancement de leur deuxième saison, j’y ai amené mes contemplations harmonographiques (l’harmonographes, le mobile d’harmonographes, le synthétiseur harmonographique) ainsi qu’une version à tube cathodique de Near Miss Harmony, judicieusement placée dans une petite cabane en bois bruitiste et conviviale.

Dakar Typo Remix Makers

Ces deux semaines d’atelier se sont déroulées à Ker Thiossane à Dakar, et étaient animées par Daniel Sciboz, Fabien Cornu et moi-même. Elles rassemblaient des étudiants en graphisme, des artisans et des couturières d’un centre de réinsertion sociale voisin de Ker Thiossane. L’objectif était de prototyper des objets qui seraient ensuite fabriqués par les participant·e·s de l’atelier afin d’achalander la boutique du festival Afropixel #6 qui allait avoir lieu le mois suivant.

Dans la continuité des projets « Dakar Typo » (2012) et « Design génératif pour le travail du cuir » (2017), il s’agissait de développer un travail typographique « non-aligné », détournant les codes et l’esthétique du style international par des effets empruntés à la peinture ornementale sénégalaise qui décore notamment les transports en communs de Dakar.

Dans ce cadre, j’ai développé une application web permettant d’appliquer certains de ces effets à de la typographie numérique, qui a été utilisée par les participants pour générer les décorations des différents objets réalisés.


Liens

Résidence à l’Université du Havre

Entre novembre 2017 et février 2018, j’ai eu la chance de passer quatre semaines en résidence à l’Université du Havre dans le cadre de l’installation d’un pendule de Foucault dans le hall de la bibliothèque universitaire.

Sur le même principe que Near Miss Harmony, j’ai développé un synthétiseur audiovisuelle inspiré de l’harmonographe, une machine à dessiner avec des pendules, dont j’ai également fabriqué une version physique.

L’exposition de restitution « Contemplations Harmonographiques » présentait également des impressions d’harmonographe en trois dimensions ainsi que des posters d’harmonographes simulés en différents formats.


Liens


Réseaux sociaux

Résidence « Cartographies »

Invité par Ker Thiossane et l’institut français de Dakar pour travailler sur le projet de l’artiste Cécile Ndiaye « Cartographie », j’ai pu passer une semaine à développer une application processing permettant de générer des motifs de découpe sur des grandes pièces de cuir, à partir de données ayant trait à la consommation de ressources naturelles sur le territoire du Sénégal.

Near Miss Harmony au Printemps de Bourges

« Near Miss Harmony » a été présenté au Printemps de Bourges dans le cadre d’uneexposition sur la lutherie numérique, à l’aimable invitation de la Labomédia.

« Near Miss Harmony » est une installation audiovisuelle inspirée du wondergraph et de la machine à dessiner les cycloids, sur un principe proche de celui du spirographe ou encore de l’harmonographe.

Near Miss Harmony au Printemps de Bourges from Lo Sylam on Vimeo.

Sas d’accueil de Plateforme C



Conception et fabrication d’une claustra, d’une meuble à facette et de quatre panneaux pour aménager le sas d’accueil de Plateforme C.

Tasseaux en pin, contreplaqué okoumé 9mm fini à l’huile de lin.
Modélisé avec le logiciel blender, mis en plan avec Plywoodexport (script freecad cuisiné par mes soins), usiné sur Sentier Battu.

En collaboration avec Timothée Raison du collectif Mit.
Et avec un coup de main opportun de Julien Paris.

Toute les données techniques du projet sont sur sa page dédiée sur le wiki fablabo.

Atelier Signalétique à Ker Thiossane, Dakar

Du 4 au 15 avril 2016, j’ai co-animé un atelier de conception et de fabrication de la signalétique de l’école des communs, autour de lieu magique qu’est Ker Thiossane à Dakar, dans le cadre du festival Afroixel #5.

Deux semaines intenses, riches en rencontres et en échanges, et aussi en usinage, ponçage, peinturage…

Un grand merci au participants, à l’équipe de Ker Thiossane et Defko Ak Ñiëp, et à Fabien Cornut, Mr 642, mon co-intervenant.

Tous les détails de l’atelier sur le wiki du fablab Defko Ak Ñiëp.